Qu’est-ce que SAFe ? Un guide pour les débutants sur le Scaled Agile Framework

La méthode agile est la voie à suivre. 

Mais est-il possible pour chaque organisation de travailler de cette manière ? Lorsque l’on pense à la gestion agile des produits, on peut imaginer une petite équipe réunie, travaillant sur une idée et produisant rapidement des résultats.

En revanche, lorsqu’on pense à de grandes organisations ou entreprises, on a plutôt l’impression que les processus sont lents et bureaucratiques. 

Le Scaled Agile Framework (SAFe) permet aux grandes organisations de mettre en œuvre les pratiques Lean-Agile. Ainsi, il est possible de travailler de manière plus efficace en termes de temps et de coûts, d’être centré sur le client et de mettre l’accent sur la collaboration au sein de l’équipe.

Dans ce guide, vous apprendrez ce qu’est SAFe, les principes fondamentaux sur lesquels il repose et ses avantages.

  1. Qu’est-ce que le Scaled Agile Framework ?

Le Scaled Agile Framework (SAFe) est largement utilisé dans les grandes organisations pour gérer des projets complexes au sein de plusieurs équipes et départements.

Comme son nom l’indique, SAFe est un cadre qui met en œuvre les pratiques agiles à grande échelle, là où Scrum ou Kanban ne suffisent plus. SAFe fournit un moyen efficace d’aligner les équipes, d’améliorer la collaboration, de gérer les dépendances et d’apporter de la valeur aux clients.

Principes du Scaled Agile Framework

Pour atteindre ses objectifs, SAFe propose un ensemble complet de principes. Ceux-ci sont décrits en détail sur le site officiel de SAFe, mais je vais les résumer ici :

 Adopter une vision économique 

Maximiser la valeur tout en essayant de réduire au maximum le temps de développement.

Appliquer la pensée systémique 

Une personne ou une équipe ne fonctionne pas dans le vide, mais fait partie d’un système plus large. Par conséquent, il faut toujours prendre en compte l’impact de son travail sur le reste du système.

Assumer la variabilité ; préserver les options

Au lieu de s’engager sur une option de conception et un ensemble d’exigences dès le début du processus de développement, il est encouragé de travailler avec plusieurs options de conception et exigences pendant un certain temps et de laisser les données empiriques aider à la décision finale.

Construire de manière incrémentale avec des cycles d’apprentissage rapides et intégrés 

Travailler à intervalles rapprochés (comme les sprints) garantit une production rapide et donc un retour d’information rapide de la part du client. Ce retour d’information peut ensuite être rapidement intégré à l’aide de modèles de hiérarchisation tels que le WSJF (Weighted Shorted Job First).

Baser les étapes sur une évaluation objective des systèmes de travail 

Tout au long du cycle de développement, il convient de fixer des points d’évaluation afin d’évaluer la solution en cours d’élaboration. Cela permet de minimiser les risques et de maximiser la valeur.

Faire en sorte que la valeur circule sans interruption 

Les processus du cycle de développement doivent être aussi fluides que possible, afin de créer un flux continu de valeur pour les clients.

Il s’agit par exemple de limiter les travaux en cours, de réduire les goulets d’étranglement, de minimiser les dépendances et d’obtenir un retour d’information plus rapide. L’utilisation d’un train de mise en production agile est très utile à cet égard.

Appliquer la cadence, synchroniser avec la planification inter-domaines 

La cadence signifie que le cycle de développement suit un certain rythme, ce qui crée une prévisibilité au sein du processus.

Une prévisibilité pour toutes les personnes impliquées – les développeurs, la direction, les parties prenantes et les clients. La synchronisation entre les équipes et les départements est nécessaire pour l’alignement et la réduction des risques.

Libérer la motivation intrinsèque des travailleurs du savoir 

Une organisation doit créer pour ses employés un environnement dans lequel ils peuvent prendre des décisions de manière autonome, car ce sont eux qui connaissent le mieux les questions relatives à leur propre travail. Cette autonomie peut alors créer un espace pour l’innovation.

Décentraliser la prise de décision 

Afin de fournir rapidement des incréments de valeur, la prise de décision devrait être décentralisée, ce qui signifie que les décisions devraient être prises sur place, par les équipes et les individus concernés, sans escalade vers le(s) niveau(x) supérieur(s), afin d’éviter les retards. En revanche, lorsqu’il s’agit de décisions stratégiques, la prise de décision doit être centralisée.

S’organiser autour de la valeur 

Se concentrer sur la valeur qui peut être créée pour le client, au lieu de se focaliser sur l’expertise fonctionnelle.

Quels sont les quatre niveaux de SAFe ?

SAFe 6.0 (la dernière version du framework) propose quatre niveaux de configuration différents. Les organisations peuvent ainsi décider de la configuration qui correspond le mieux à leurs besoins. Les niveaux sont les suivants :

Essential

essential Safe JDM - Le journal Du Marketing

Source : SAFE

La configuration SAFe Essential est un point de départ commun pour la mise en œuvre de SAFe au sein d’une organisation. Elle se concentre sur la gestion de plusieurs équipes et projets agiles.

Large Solution

Large Solution Safe - Le journal Du Marketing

Source : SAFE

La configuration SAFe Large Solution est une version améliorée de la configuration Essential, ce qui signifie qu’elle permet de gérer un plus grand nombre d’équipes et des projets/solutions plus complexes. Cette configuration est destinée aux grandes entreprises.

Portfolio

Portfolio Safe - Le journal Du Marketing

Source : SAFE

La configuration SAFe Portfolio offre une gestion de portefeuille, une planification stratégique de haut niveau et une budgétisation allégée.

Full

Full Safe - Le journal Du Marketing

Source : SAFE

Comme son nom l’indique, la configuration SAFe Full offre toutes les configurations susmentionnées et est donc la plus complète.

  1. Avantages de l’utilisation de SAFe

L’avantage le plus évident du Scaled Agile Framework est son évolutivité, ce qui signifie que même les grandes entreprises peuvent utiliser des pratiques agiles et allégées et ainsi coordonner de nombreuses équipes et de nombreux projets de manière efficace en termes de temps et de coûts.

Grâce à SAFe, les organisations sont également en mesure de réagir rapidement aux besoins des clients et aux changements du marché, ce qui est important pour la satisfaction des clients. Un autre avantage est le haut niveau de transparence et de collaboration entre les équipes.

  1. Comment les chefs de produit utilisent SAFe

Le Scaled Agile Framework fait la distinction entre la gestion de produit (en tant que département plus stratégique) et le rôle du Product Owner, qui fait partie d’une équipe agile et soutient la mise en œuvre de la stratégie de produit.

Examinons plus en détail certaines de leurs responsabilités respectives :

Product Management : 

  1. Explorer les marchés et les utilisateurs
  2. Établir des liens avec les clients
  3. Définir la stratégie produit, la vision et les feuilles de route
  4. Gérer et hiérarchiser le carnet de commandes
  5. Produire de la valeur


Product Owner : 

  1. Se connecter avec le client
  2. Contribuer à la vision et à la feuille de route
  3. Gérer et hiérarchiser le carnet de commandes de l’équipe
  4. Soutenir l’équipe dans la création de valeur
  5. Obtenir et appliquer le retour d’information


Cela montre que les chefs de produit ont leur place dans SAFe, il leur suffit de décider de la manière dont ils veulent travailler. Ils préfèrent travailler de manière plus stratégique au sein du département de gestion des produits, ou de manière plus opérationnelle, en tant que Product Owner.

  1. FAQ sur le Scaled Agile Framework

Passons en revue quelques-unes des questions les plus courantes concernant SAFe :

Qu’est-ce que SAFe par rapport à Agile ?

Agile est une idée (ou un ensemble de principes) qui permet de travailler plus rapidement, avec plus de flexibilité et d’efficacité, tout en étant centré sur le client. SAFe est un cadre agile qui met en œuvre ces principes agiles à grande échelle au sein des organisations.

Il convient également de mentionner que tout le monde ne considère pas SAFe comme étant réellement agile, car l’alignement efficace d’un grand nombre d’équipes nécessite une certaine planification à l’avance. Cela signifie que la flexibilité et la rapidité doivent être compromises.

Qu’est-ce que SAFe et Scrum ?

SAFe et Scrum sont tous deux des cadres agiles. Scrum est utilisé pour gérer une seule équipe. Le cadre définit les processus, les responsabilités, les rôles et les modes de collaboration d’une équipe. Tout cela permet de travailler de manière rapide, flexible et centrée sur le client.

SAFe, quant à lui, est un cadre évolutif, c’est-à-dire qu’il est utilisé si plusieurs équipes agiles doivent travailler ensemble. Plus une organisation grandit, plus il sera difficile de continuer à travailler de manière rapide, flexible et en même temps centrée sur le client, puisqu’il faudra aligner davantage les équipes. SAFe offre un cadre complexe qui permet aux grandes organisations de continuer à travailler de manière agile.

  1. Réflexions finales

Le Scaled Agile Framework offre une solution viable aux grandes organisations ou entreprises pour mettre en œuvre les pratiques et méthodologies Lean-Agile. Il faut cependant reconnaître que SAFe est un cadre complexe, dont l’apprentissage et la mise en œuvre prendront un certain temps.

En tant que gestionnaire de produits débutant, il est certainement utile de savoir ce qu’est SAFe, quels sont ses avantages et ses limites, et où vous pouvez vous situer par rapport à ce cadre.

ARTICLES SIMILAIRES
Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS POPULAIRES